tutos

Montage allemand torse

Parfois il suffit juste de le demander !
En effet, l’une de mes testeuses françaises m’a fait remarquer qu’il n’est pas si courant dans le monde de tricot francophone, voici donc le tuto sur le montage allemand torse (German twisted cast-on en anglais).
Il est vrai que j’utilise beaucoup cette méthode dans mes modèles, donc ce tuto vient combler la lacune.

Le montage allemand torse se fait un peu comme le montage long-tail (parfois traduit comme montage continental). Long-tail, bout long, car on a besoin de réserver un bout de fil environ 3 fois la largeur de ce que vous allez tricoter (si vous voulez tricoter une écharpe de 30 cm de large, il faut garder 1 m 20, même si cela vous paraît long).

Mais, le montage allemand torse, comme le nom l’indique, on monte un rang torse. On a donc besoin d’un bout un peu plus long. Je vous recommande au moins 3 fois et demi, voire 4 fois.

On commence donc comme le long-tail, avec un nœud coulant sur une aiguille, le fil venant de la pelote sur l’index et « le bout long » sur le pouce.

Passez votre aiguille sous le croisement du pouce.

Prenez le fil qui se trouve loin de vous par le haut,

et ramenez-le par le bas vers vous.

Redressez l’aiguille.

Maintenant, vous allez aller chercher le fil accroché à l’index, et pour ce faire, pliez votre pouce comme ceci – cela « détwiste » le fil sur le pouce.

Ramenez le fil de l’index vers vous et

passez l’aiguille dans l’anneau formé par le fil du pouce.

Redressez l’aiguille et la maille apparaît.

Lâchez le fil du pouce et reprenez-le aussitôt de l’intérieur vers l’extérieur, en serrant en même temps le nœud.

Et vous revenez à la position initiale.

Répétez ces étapes autant de fois que nécessaire.

Voici comment le montage allemand torse se présente (à droite), comparé au long-tail (à gauche).

Les mailles sont plus hautes, donc le bord est plus résistant au frottement.
Il est aussi plus élastique que le long-tail, et de ce fait convient très bien aux bordures en côtes de chaussettes ou mitaines qui subissent une tension assez importante au moment de l’enfilage.

Le montage allemand paraît identique sur l’endroit et sur l’envers. Vous pouvez donc utiliser pour des tricots dont le côté envers est parfois visible, comme le col loose.

Voilà je pense que j’ai tout dit sur ce montage, et si vous voulez un rabattage qui va avec, essayez le rabattage islandais modifié !

2 réflexions sur “Montage allemand torse

  1. Biaute Camille dit :

    Bonjour, je me lance dans un tricot avec patron en anglais réalisée par une tricoteuse russe. Du coup un peu la panique. Du coup, je vois qu’elle utilise cette technique de montage et indique que son premier rang (row 1 WS) donc l’envers et je ne comprends pas comment c’est possible . Du coup panique à bord lol mais en lisant votre phrase « le montage allemand paraît identique sur l’endroit et sur l’envers. Vous pouvez donc utiliser pour des tricots dont le côté envers est parfois visible » je me dis qu’en fait c’est sans doute pour ça qu’elle dit qu’on commence le premier rang sur l’envers car on fait pas la différence. Car pour moi dans tous mes projets auparavant rang 1 = endroit du travail non?

    • n'ami-naoko dit :

      Bonjour Camille,
      Non pas forcément, le premier rang peut être un rang envers, surtout quand on utilise le montage « long-tail » – on monte les mailles endroits, donc le premier rg est un rang envers si l’on fait du jersey. En revanche, on dit souvent « rang préparatoire (set-up row) pour ce rang envers pour que le deuxième rang (endroit) devienne un rang « impair », car beaucoup croient que les rangs impairs (1, 3, 5…) = rgs endroits et rangs pairs (2, 4, 6…) = rang envers. Mais les designers sont libres pour nommer les rangs et le Rg 1 peut être un rang envers!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *