tutos

Catégorie de laine

Lorsqu’on commence à tricoter des modèles des créatrices (oh pardon, créateurs aussi!) indépendantes, vous rencontrez à coup sûr des termes anglais un peu déconcertants, tels que « lace », « fingering », « sport », etc.

On peut se demander si le fil lace – dentelle – doit être utilisé pour tricoter de la dentelle ou encore le « sport » pour un sportwear (!?). Eh bien pas du tout! Ces termes désignent tout simplement la grosseur de fil.

J’ai fait ci-dessous un récapitulatif à partir des termes « américains ».

Catégorie n° aiguille nombre de mailles longuer par 100 g autre appellation
Lace jusqu’au n° 3 plus de 32 m 600 à 800 m 2 ply
Light Fingering n° 3 jusqu’à 30 m env. 400 m 3 ply; sock (chausette)
Fingering n° 3 à 3,5 env. 28 m 360 à 380 m 4 ply
Sport n°3,5 23 à 26 m 260 à 320 m 5 ply, Baby, Guernsey
DK n° 4 21 à 22 m 200 à 240 m 8 ply
Worsted n° 4,5 à 5,5 18 à 20 m 200 m 10 ply
Aran n° 5 à 6 16 à 18 m 180 m 10 ply
Bulky n° 6 à 7 12 à 16 m moins de 160 m 12 ply, Chunky (UK)
Super Bulky plus de n° 7 moins de 12 m 100 m ou moins! Super Chunky (UK)

Dans la colonne « Autres appellations », j’ai noté les noms anglais et australiens – le plus grand pays producteur de la laine! Les sujets de la Reine classent souvent la grosseur de fils par le nombre de brins –ply– constituant le fil : le Sport est généralement le résultat de 5 brins tordus ensemble.
Mais attention !
Ce sont des noms traditionnels qui désignent UNIQUEMENT la grosseur de laine, car, le mot « ply » est employé aussi pour noter la structure du fil. En effet, il existe des fils de la catégorie 4 ply – 4 brins donc – qui est constitué d’un seul brin, qu’on appelle single ply en anglais, et fil mèche en français (comme la douce et tendre Tosh Merino Light de Madelinetosh). Ou encore le Spindrift de Jamieson’s of Shetland est classé en 4 ply par sa grosseur (il se tricote avec le n° 3 à 3,25), mais constitué de 2 brins tordus ensemble et s’appelle « 2 ply jumper weight » (2 brins grosseur pull)!

Il faudrait également faire attention au terme Worsted, car il désigne sur le marché européen les fils fabriqués à partir de la laine « peignée », et le contraire est Woolen, fil de la laine « cardée ». Donc la worsted wool peut se décliner en dentelle à … worsted voire plus.
J’ai également marqué le métrage par 100 g pour le type worsted, majoritaire sur le marché. En effet les fils woolen sont souvent plus légers que les worsted car ils contiennent beaucoup plus d’air, et donc plus long pour le même poids (le Gilliatt de De Rerum Natura ou le Shelter de Brooklyn tweed affichent environ 250 m pour 100 g, contre 200 m habituel du fil worsted).

Pour finir, le sport peut s’appeler encore « guernsey » ou orthographié « gansey » (prononcez /ganzi/), qui veut dire l’île de Guernesey. C’est parce que les pulls des pêcheurs des îles britanniques ont été généralement tricotés avec de la laine de cette grosseur, et que les Îles anglo-normandes, dont font partie la Guernesey ainsi que la Jersey, étaient réputées dans le temps (XVIe siècle) pour une laine fine « worsted – peignée ».
J’espère que je ne vous ai pas trop cassée la tête 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *