laine

Laine très très locale

Comme toutes les amatrices de laine, j’adore les fils teints à la main pour leurs couleurs nuancées ou vives, pour la variation de tons, pour la douceur… bref pour tout! Et j’aime particulièrement ceux de Malabrigo (Uruguay) et de Madelinetosh (States).
Mais l’Amérique est loin, très loin de la France !

Dans ma vraie vie, nous consommons local et français dans la mesure du possible (nous faisons partie d’une Amap), et depuis un petit moment, j’essaie d’appliquer ce principe en préférant les fils européens.

Et la semaine dernière, j’ai acheté une laine locale, qui ne peut être plus locale!
Il s’agit de l’Origine 3 fils des Toisons Bretonnes, dont la “laine” provient de moutons de races locales (Landes de Bretagne et Belle-Île) élevés en Bretagne et au Pays de la Loire. La laine est ensuite lavée dans le centre de la France (Haute Loire et Creuse). Cette laine est donc locale pour moi qui habite dans l’ancienne capitale de la Bretagne où il existe toujours le château des Ducs de Bretagne (mais qui n’en fait plus partie et qui est de nos jours la capitale de la région Pays de la Loire, officiellement et administrativement, je ne me mouille pas 😉 ).
Si je voudrais avoir une laine encore plus locale, je dois élever des moutons, les tondre, et en filer de la laine moi-même – j’avoue que c’est un des mes rêves aussi…

Ce fil est non seulement local mais bio, réduit donc mon empreinte carbone, soutient par là l’économie locale, mais il n’est pas doux ! Il est sec au toucher et gratte un peu, et contient de l’huile de filage je pense, car il ne sent pas très bon l’huile (pardon!) mais s’assouplit au lavage (et l’odeur part aussi). Sur ce point, il ressemble à la Supersoft de Holst Garn, qui n’est pas du tout soft avant le lavage.

Voici une photo d’un échantillon avant le lavage.
toisons-swatch-before
Comme tous les fils fabriqués à partir de la laine simplement cardée, les fibres s’accrochent (je pense notamment à la Supersoft de Holst Garn ou la Spindrift de Jamieson’s of Shetland), et une fois tricotées, les mailles ne bougent plus! Vous devriez donc avoir une tension régulière.

Je tricote en ce moment un pull à torsades, et à un moment, je me suis dit que les mailles étaient trop nettes et les torsades trop en relief, et lavé mon échantillon.

Et la transformation a été totale! Il est devenu beacoup plus doux, le contour des mailles adouci aussi (ce n’est pas seulement à cause de la différence de luminosité).

Évidemment, il ne peut pas égaler la douceur du mérinos même après le lavage. Mais si vous habitez en Europe et que vous êtes soucieuse de votre empreinte carbone de votre vie de tricoteuse, vous pouvez compter sur cette laine!
La laine est proposée en 3 qualités, 2 fils, 3 fils et 4 fils, qui correspondent respectivement au sport, worsted et aran en “poids” (lisez ce billet si ces termes ne vous êtes pas familiers). Et comme ils sont filés woolen, à partir de la laine cardée, il est léger et a plus de métrage que les fils classiques (400 m, 260 m et 200 m par 100 g).
Toutes les catégories sont proposées en coloris natureles non teints (gamme Origine) et en coloris teints (gamme Teinte) selon les normes de OekoTex 100, chez Laine et Tricot! Gwenola a tout juste lancé une nouvelle gamme Bruyère aux tons grisés nuancés. J’ai déjà envie de les essayer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.