terminés!

Revanche sur l’écharpe Henry

L’écharpe Henry est l’un des modèles classiques dans le monde de tricot anglophone. Il a été publié dans le Knitty – un magazine en ligne de tricot entièrement gratuit – en 2007, et se démarque par son aspect « non tricoté-main ».

En fait, j’ai déjà essayé de tricoter cette écharpe il y a (oh!) 3 ans.
J’ai choisi cette belle laine rouge foncé à ce moment-là.

C’est la Noble de Holst Garn, coloris Cinnabar. C’est un fil « light fingering » (se tricote avec l’aig n° 2,5 à 3), 333 meters pour une pelote de 50 g, et comme vous devez le deviner, il était trop fin.

Henry est une écharpe tricotée dans le sens de largeur et non de longueur, donc le nombre de mailles montée détermine la longueur de l’écharpe. Et avec la Noble, j’ai eu 40 mailles pour 10 cm.

Si vous voulez une écharpe de 150 cm, vous avez donc besoin de 15 x 40 = 600 m, pour un rang ! C’était simplement impossible.
J’ai enterré cette laine dans ma « stash » et l’ai réveillée l’hiver dernier pour voir ce que ça donne avec le fil double.

Et j’ai eu 24 m pour 10 cm, et le nombre de mailles total est plus humain, juste 336 pour 140 cm + 3 mailles du bord chaque côté!

Comme beaucoup de tricoteuses le signale, le montage dans le modèle et l’arrêt (tubulaire) ne vont pas ensemble. J’ai donc utilisé le montage « tubulaire ».

Le motif à chevrons n’était pas facile du tout. Il est composé de 2 m endroit et 2 m glissées avec le fil devant, et au rang suivant, on décale d’une maille ce groupe de 4 m. Et ces fils qui passe devant l’ouvrage donne ce motif à chevrons en relief.

Sur l’endroit du travail, on n’a aucun problème car on tricote avec le motif en face de vous, mais sur l’envers, on doit tricoter 2 m envers et 2 m glissées avec le fil derrière l’ouvrage, sans regarder le motif. Et je n’arrêtais pas de me tromper aux rangs envers!! Je savais que je devais « juste » répéter 2 m envers, 2 m glissées, mais dès que je perdais un peu de concentration, je faisais des erreurs…

MAIS, j’en suis venue à bout!
Les mailles sont arrêtées avec l’arrêt « tubulaire », une technique avec laquelle je ne suis pas à l’aise. Et à chaque fois que je dois l’utiliser, j’apprécie la vidéo de Cheryl Brunette. C’est en anglais mais elle l’explique simplement et c’est la seule façon dont j’arrive à me souvenir.

Comme mon homme ne veut pas être pris en photo, je l’ai posée dans l' »action », pliée en deux et les bouts passés dans le boucle. Je me dis que j’aurais dû la faire un chouia plus longue même si mon homme la voulait pas très longue et pas très large. Cela dit, elle devient de plus en plus longue comme toutes les écharpes, avec l’usage.

L’écharpe paraissait un peu épaisse et rigide (?) avec le fil double, mais elle est devenue très souple après lavage. La Noble, contrairement à la Supersoft, ne gratte pas du tout, elle est douce aux mains quand on tricote, et à la peau même autour du cou. J’ai une peau plutôt sensible et il y a beaucoup de laine que je ne supporte pas, mais je la trouve douce et c’est une bonne nouvelle!

NOTES
Modèle:Henry Scarf par Mareike Sattler, in Knitty, Fall 2007
Laine:Holst Garn Noble (95% Laine Geelong + 5% cachemire, 333 m pour 50g) en coloris Cinnabar, fils double, environ 100 g
Aiguille:aig. circulaire n° 3,5
Dimensions:environ 18 cm x 140 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *