designs & making-of & tutos

Tabbies – leur making of et après

Je sais que je suis en retard de plusieurs posts sur mes dernières créations.
Afin de réparer cette faute d’omission, voici donc un article sur mes Tabbies, sur son making-of et son « après »!

Mes Tabbies sont nées d’une envie et d’un besoin d’avoir des chaussettes qui vont avec des tongs que je porte aux mois doux. Mais porter des chaussettes avec des tong vous paraît un fashion faux pas?

Les chaussures traditionnelles japonaises qui se portent avec les kimono, les habits traditionnels (et pas le kimono pour le judo), sont à lanières et les chaussettes traditionnelles ont de ce fait la séparation pour le gros orteil. Certain(e)s d’entre vous connaissez certainement les tabi ou les avez déjà vues portées par des personnages de Demon Slayer 😁 ?
Donc, porter des tabi avec des tongs ne nous est pas choquant, cela peut même paraître cool car il se présente comme un retour à la tradition (mais pas de sandales avec des chaussettes please).

J’ai d’abord tricoté des tabi courtes, genre socquettes, avec de la Malabrigo Sock. C’était une sorte d’expérience sur comment tricoter des socquettes vraiment courtes qui ne se voient pas lorsqu’on porte des baskets – car les socquettes qui montent jusqu’à la cheville sont un fashion faux pas pour moi !
La version courte que j’ai appelée plus tard No-show version ne se voit pas des baskets !

Associées avec des tongs, vous pouvez voir que le cou-de-pied est assez découvert. J’ai usé beaucoup de rangs raccourcis pour obtenir ce résultat.

Tabbies No-show version en Malabrigo Sock, Ochre

No-show version est courte et c’était mon intention mais j’ai eu froid quand il a commencé à faire frais.
J’ai alors décidé de tricoter des tabi plus longues, toujours avec de la Malabrigo Sock, mais en rayures. Et c’est en tricotant ces tabi rayées que j’ai eu cette idée farfelue de l’appeler Tabbies (le mot anglais tabby désigne un chat tigré 😸).

Avec ces rayures et ces couleurs vives, j’ai voulu apporter un twist aux tabi traditionnelles qui sont généralement blanches ou noires.

Tabbies Version longue en Malabrigo Sock, Terra Cotta (orange) & Tiziano Red (bordeaux)

Je les porte ici dépareillées pour montrer deux type d’association de coloris, mais vous pouvez bien sûr les tricoter avec la même disposition de couleurs.

Le patron a été publié en mai 2020, juste après le déconfinement, et j’ai eu beaucoup de testeuses françaises, je vous en remercie !
Et vous pouvez l’acheter ici 😉

Puis, après le retour du temps frais et humide (dans le nord-ouest), et même froid et humide, j’ai continué à porter mes Tabbies version longue avec mes tongs, car les chaussettes en laine tricotées à la main sont agréables, grâce à la qualité anti-humidité anti-odeur de laine, et que je marche mieux avec mes tongs qu’avec des chaussons qui se déforment.

Mais mes Tabbies n’ont pas trop aimé le port quotidien et ont un peu souffert.
Je vous préviens, il y aura une série de photos de chaussettes usées, âme sensible s’abstenir!

Le côté semelle qui porte tout mon poids en souffre beaucoup, et les mailles commencent à être écrasées et un peu feutrées.

J’ai eu de grosses boules de bouloche à l’intérieur de la chaussette, à cause de frottement.

Si vous en trouvez, ne les tirez pas mais coupez-les avec des ciseaux, car la racine des bouloches est encore accrochée à votre tricot et le tirer va l’abîmer.

Et il y a même des trous!

Il y a deux options pour réparer les trous, mais quand ils sont encore petits, je vous recommande de broder en point de maille. Vous pouvez aussi le faire en prévention afin de renforcer les mailles, avant que les trous se forment et quand le fil devient tout fin.
Le point de maille consiste à recréer les mailles endroits avec le fil de tricot et l’aiguille à laine. Vous piquez l’aiguille par arrière d’une maille, faites la passer derrière les deux « jambes » de la maille d’un rang au-dessus, et repiquez l’aiguille dans la maille de départ mais par le devant cette fois. Et je vous recommande de procéder horizontalement, c’est-à-dire, aller à la maille d’à-côté, pour imiter la structure des mailles. Ceci renforcera mieux votre tricot (que d’aller verticalement). Et le résultat est quasiment invisible, n’est-ce pas?

Et si la taille de trou est trop importante, vous devez repriser (à droite). Vous allez d’abord tendre les fils de trame (horizontaux) ou de chaîne (verticaux) à travers le trou. Puis, vous passez l’aiguille perpendiculairement aux fils que vous avez tendus, d’abord en passant sur un fil puis en dessous d’un autre fil, et tout comme un tissu tissé.

C’était donc pour dire que vous pouvez porter vos Tabbies longtemps si vous leur apportez le soin qu’elles méritent !

Mais comme je remaille très souvent mes Tabbies, j’ai voulu essayer le fil à chaussette contenant du nylon.

Tabbies tricotées avec Hedgehog Fibres Sock, coloris Daydream

J’avoue que je ne suis pas tout à fait fan du toucher du fil à chaussette, mais je vous ferai un compte rend sur les Tabbies en fil à chaussette en temps voulu, c’est promis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *