tutos

« Enrouler et Tourner » (W&T) classique

Vous devez tous et toutes connaître cette technique de rangs raccourcis, mais j’ai décidé de mettre en ligne mon tuto sur ce sujet car je l’utilise souvent dans mes modèles et ceci pourra vous aider à comparer la version classique avec la version « japonaise » de cette technique sur laquelle j’ai écrit un billet dans le passé.
Pour ceux et celles qui la rencontrent pour la première fois, j’espère que cet article vous aidera !

Les rangs raccourcis sont utilisés pour créer une pente (épaules, encolure de dos, etc.) et comme le nom l’indique, vous arrêtez de tricoter au milieu d’un rang. L’ouvrage doit être retournée, puis vous allez revenir sur vos pas, en laissant quelques mailles à un bord de l’ouvrage.
Cette méthode « Enrouler et Tourner » ou « Envelopper et Tourner » , qui est la traduction littérale de « wrap and turn » , est très souvent utilisée dans les modèles anglophones.

DU CÔTÉ ENDROIT VERS LE CÔTÉ ENVERS
Ici, j’ai tricoté à l’endroit jusqu’à ce qu’il reste 4 mailles à l’extrémité gauche de l’ouvrage.

En laissant le fil derrière l’ouvrage, glissez la maille suivante, en la prenant par sa droite (piquez la maille avec l’aiguille droite par la droite).

Amenez le fil devant l’ouvrage.

Et remettez la maille glissée sur l’aiguille gauche.

Puis, tournez l’ouvrage.

Le fil est enroulé à la maille, et se trouve derrière l’ouvrage.
Ramenez le fil devant pour pouvoir tricoter la suite à l’envers.

Vous avez 2 rangs en moins au bout de votre ouvrage. Et en répétant ces étapes (tricotez jusqu’à ce qu’il reste 4 mailles avant la maille enroulée, tournez l’ouvrage), vous créez une sorte de marches d’escalier – représentées par les cellules blanches ci-dessous. Les cellules grises représentent le brin de fil enroulé à la maille, mais en réalité, il est enroulé autour de la maille qui se trouve en dessous.

Mais j’ai dit que les rangs raccourcis servent à créer une pente. Pour transformer ces marches en une pente, vous devez « résoudre » ces différence de niveau entre les marches.

Tricotez jusqu’à la maille juste avant la maille enroulée (généralement indiqué comme « tricoter jusqu’à la maille enroulée »).

Puis, nous allons relever ce brin qui enroule la maille et la tricoter avec la maille, en un mouvement, quoique cette étape est expliquée en 3 photos.

Piquez votre aiguille droite dans le brin par le dessous,

puis dans la maille,

et tricotez-les ensemble.


Ici le brin a été tricoté et maintenant caché derrière la maille.
Terminez le rang à l’endroit.

Ceci est la vue du brin ramassé (soulevé, relevé, etc…), par le côté envers. Pas mal, non ?

DU CÔTÉ ENVERS VERS LE CÔTÉ ENDROIT
Cette fois-ci, nous allons voir comment faire des rangs raccourcis à l’autre bout de l’ouvrage.

Tricotez à l’envers jusqu’à ce qu’il reste 4 mailles.

Avec le fil devant l’ouvrage, glissez la maille suivante en la prenant par la droite.

Amenez le fil derrière l’ouvrage.

Puis, remettez la maille glissée sur l’aiguille gauche.

Tournez votre ouvrage.

Le fil est maintenant devant l’ouvrage. Ramenez-le derrière pour pouvoir tricoter le rang à l’endroit.

Afin de « résoudre » ces escaliers à ce côté de l’ouvrage, nous devons littéralement « soulever » le brin pour pouvoir le tricoter avec la maille.
Tricotez à l’envers jusqu’à la maille juste avant la maille enroulée (généralement noté « tricoter à l’envers jusqu’à la maille enroulé).

Puis, à l’arrière de l’ouvrage, piquez votre aiguille droite dans le brin par le dessous,

et mettez-le sur votre aiguille gauche.

Tricotez alors ce brin soulevé et la maille ensemble à l’envers (comme 2 m ensemble à l’envers).

Le brin est derrière la maille et invisible du côté endroit!

Du point de vue de création de modèles, cette technique E&T est surtout utile pour le point mousse. Les brins autour des mailles se fondent dans les barres de point mousse et deviennent invisibles. Il existe des patrons qui vous disent de ramasser ces brins, mais je trouve que cela ne vaut pas la peine pour le point mousse et c’est plus joli ! Pour le jersey endroit en revanche, il existe d’autres techniques plus adaptées, mais la E&T peut s’avérer tout à fait pertinente dans certaines situations.

Comme je vous ai expliqué plus haut, la E&T produit les différences de 2 rangs à chaque tournant. Après avoir ramassé les brins, vous obtiendrez en fait ceci :

Et si votre tricot ne paraît pas en escaliers comme sur la grille, c’est parce que les mailles sont flexibles.
La pente créée par la E&T n’est pas aussi douce que celle des méthodes japonaises ou allemande où vous avez un rang en moins à chaque tournant (lisez ce billet), mais elle est pour ainsi dire remplie.

Les mailles épinglée sont les mailles-tournant, et le rang en bleu légèrement plus foncé (3 rangs en dessous du rabattage) est celui d’égalisation des différences. Vous pouvez voir qu’il y a seulement 1 rang entre le rang de retour et le rang d’égalisation aux 2 épingles de gauche, tandis que vous comptez bien 2 rangs pour l’épingle droit, où j’ai utilisé la E&T. La différence de niveau est plus visible – le rang en bleu foncé « saute » en quelque sorte à cet endroit -, mais ces deux mailles, plus tassées que les autres, remplissent la surface. Cette caractéristique peut être utilisée à profit, pour la formation en top-down de la tête de manche où vous voudriez remplir l’espace laissée entre les mailles relevées, ou encore pour les talons de chaussettes où vous voudriez cacher l’angle du talon.

Sur cette tête de manche, j’ai utilisé la E&T, ainsi que le « double enrouler et tourner », enrouler une maille deux fois – oui ça arrive! – , ce qui n’est pas faisable avec d’autres méthodes.

La conclusion est qu’il faut utiliser la méthode la plus adaptée à ce que vous faites !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *